Vous êtes ici : Accueil > Archives du site > Année scolaire 2012-2013 > 3.LES CLASSES EN ACTION > FLASH sorties > SEJOUR "ST SAUVES D’AUVERGNE" du 10 au 15 juin
Par : cblumberg
Publié : 13 juin 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

SEJOUR "ST SAUVES D’AUVERGNE" du 10 au 15 juin

JEUDI 13 JUIN
MATINEE SOLEIL ECLATANT

Un peu de vocabulaire :

• Métier : Le musher
• Race des chiens : husky (des huskies) de Sibérie
• Le groupe : la meute
• Celui qui dirige : Le chien de tête (connait sa gauche et sa droite)
• Celui qui domine : le chef de meute (gagne tous les combats)

Jean-Christophe que nous avons rencontré ce matin n’est pas un éleveur qui aurait pour métier de faire faire des petits à ses animaux puis de les vendre. C’est un MUSHER.
Au Canada, il y a 100 ans, certains chercheurs d’or allaient à pied et d’autres qui avaient un peu plus d’argent possédaient des chiens et des traineaux. « marche-marche… » s’est transformé en « mush, mush… », une déformation du verbe marcher.
Il existe une école spéciale pour devenir musher : il faut faire 3 ans d’étude pour avoir le diplôme.

Ces chiens sont nés en France mais leurs arrière-arrières grands parents viennent de Russie.
Un mâle pèse environ 40 kgs et une femelle autour de 20 kgs.
Ce ne sont pas des chiens très obéissants, ils sont sportifs et endurants. Ils peuvent rester 5 à 6 jours sans manger et rester efficaces pour tirer le traineau. Ils peuvent faire 60 kms par jour. Le record est 1800kms en 9 jours. C’étaient des chiens sélectionnés et très bons sportifs.
C’est une race de chien qui a vraiment beaucoup besoin de courir.

Le husky est fugueur et a besoin de sa dose de sport. Les personnes qui adoptent un husky et qui ne les font pas assez courir risquent d’avoir des ennuis parce que le chien aura envie de s’échapper : c’est le meilleur moyen de se fâcher avec ses voisins, et même peut-être la police car il risque de faire de nombreuses bêtises, de voler à manger…. C’est pour cela qu’il y a trop souvent des huskies abandonnés à la SPA (Société Protectrice des Animaux) .

Le musher que nous avons rencontré à recueilli plusieurs animaux abandonnés dont 1 (TOUDOU) qui a été abandonné 5 fois !! Il ne fallait pas le caresser car il avait le syndome de l’abandon. Les chiens ne comprennent la trahison et deviennent méfiants.

Nous avons vu 7 chiens. Deux d’entre eux avaient les yeux vairons (un œil bleu, un œil vert).

Après avoir discuté avec Jean-Christophe, nous avons pu caresser les chiens.
Il nous a donné quelques règles avant :
-  Ne pas se bousculer
-  Ne pas courir
-  Ne pas crier
-  Ne pas faire de geste brusque
-  Ne pas tomber sur un chien
-  Faire attention à la chaine
-  Ne pas avoir peur des grognements entre eux car cela veut dire qu’ils sont jaloux des caresses données aux autres.
Un chien avait perdu ses poils d’hiver et paraissait plus maigre que les autres.
Avec ces chiens on peut faire de nombreuses activités : en mettant une ceinture à la taille et en se laissant tirer par le chien, on peut se déplacer en VTT, en trottinette, en luge, en cross, en randonnée, en traineau à roulettes. Il y aussi des nuits sous un tipi indien qui sont organisées. Pour nous, c’était un premier contact.
A la fin de la journée, les chiens seront nourris, il faudra leur donner à boire (ils ne boivent pas beaucoup tous seuls et peuvent se déshydrater).
Ensuite, il faut nettoyer les enclos parce qu’ils font leurs besoins. Le service vétérinaire vient vérifier si tout est bien propre. Avec tout ce qui est récolté, on peut faire des engrais naturels, les stocker puis les répandre sur les terres.

GRIS GRIS ET PLUIE
L’après midi, nous avons visité une chèvrerie : de plaisir en plaisir !
Traire la chèvre et goûter à son lait tout chaud, donner des biberons de petit-lait aux chevreaux très très goulus, les brosser et les caresser, nourrir de paille et de pain sec les chèvres et…oh ! un bouc parmi ces demoiselles ! Et goûter au délicieux fromage de chèvre : une révélation pour nombre d’entre nous. Une, deux, trois, quatre tartines gourmandes pour certains. Nous en avons oublié le goûter !!!

Ce soir, nous avons mangé la truffade, encore un délice.
Nous ne manquons de rien, même si on aura plaisir à retrouver les petits bisous de nos parents.

Notre petit courrier partira demain matin. Nous serons sans doute arrivés avant.
Les enfants attendent parfois encore de vos nouvelles. Les petits mots sont tout doux pour nous aussi…

Bises sur les joues et les barbichettes !
Mr SEGUIN
Les enfants
Les maîtresses

Documents joints