Vous êtes ici : Accueil > Archives du site > Année scolaire- 2014/2015 > I- LES CLASSES EN ACTION > PROJETS > ECOUTE 3 : Concerto brandebourgeois n°2, 3ème mouvement « allegro assai » Bach (...)
Par : cblumberg
Publié : 26 janvier 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

ECOUTE 3 : Concerto brandebourgeois n°2, 3ème mouvement « allegro assai » Bach Johann Sebastian Baroque Allemagne 1721 - BAROQUE

Genre :
Instrumental, Concerto

Thème :
La fugue, L’allégresse

L’œuvre (ou l’extrait) :3e mouvement (Allegro assai) du Concerto brandebourgeois n° 2 en fa majeur (BWV 1047). Les six concertos brandebourgeois étaient dédicacés par Bach au Margrave (marquis) Christian Ludwig von Brandenburg, oncle du roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier.

Auteur / Compositeur / Interprete :
Johann Sebastian Bach est né le 21 mars 1685 à Eisenach, en Allemagne, dans une famille de musiciens. Il était violoniste, mais aussi et surtout organiste et claveciniste. Sa vie de compositeur est partagée en trois périodes et trois villes de résidence :
• de 1708 à 1717, Bach occupe le poste d’organiste et musicien de chambre à Weimar.
• de 1717 à 1723, il est choisi pour diriger l’orchestre de la cour à Köthen. Il délaisse la musique sacrée et se consacre à la musique profane instrumentale. C’est durant cette période qu’il compose les Concertos brandebourgeois.
• de 1723 à 1750, il est Cantor (chef de chœur) à Leipzig, jusqu’à sa mort le 28 juillet 1750.
Son œuvre est immense : environ deux cents cantates, des messes, deux oratorios, des ouvrages pour clavecin, des pièces orchestrales... et de nombreuses œuvres pour orgue.

Compositeur :
Bach Johann Sebastian

Formation instrumentale :
Orchestre de chambre formé de quatre solistes, de cordes et d’une basse continue. Sur la partition de Bach figurent neuf lignes.
Quatre concernent les instruments solistes (le concertino) : tromba (trompette), flauto (flûte), oboe (hautbois), et violino (violon).

Un concerto est une composition musicale pour un ou plusieurs instruments solistes et un orchestre. Il est généralement en trois mouvements contrastés.
À la fin du XVIIe siècle apparaît le concerto grosso, composé de deux orchestres : un orchestre à cordes (di ripieno) accompagnant un orchestre plus petit (concertino), constitué de solistes.

La fugue est une forme d’écriture musicale issue du canon, qui obéit à des règles de composition très strictes, mais qui laisse une large part de liberté au compositeur. Fondée sur le principe de l’imitation, elle part d’un thème musical principal (ou « sujet »), exposé d’abord seul puis repris en réponse avec des variations par les différents instruments. Le mot « fugue » vient du latin fugere, « fuir », car elle donne l’impression que le thème fuit d’un instrument à l’autre.

Le deuxième concerto brandebourgeois est une conversation entre quatre instruments solistes aux timbres très différents : trompette, hautbois, violon, flûte.

Le mot « brandebourg » désigne en couture les attaches dérivées des nœuds qui fermaient à l’origine les uniformes de l’armée prussienne. Ce mot n’est pas employé en Allemagne où on l’appelle le « Knebelverschluss ».

Documents joints

  • Document, Windows Media Video, 1.6 Mo